vacances ile du levant histoire vacances ile du levant
vacances naturistes ile du levant
ile du levant
vacances hebergement ile du levant
vacances ile du levant
hebergement ile du levant

vacances ile du levant



Vacances à l'ile du Levant : histoire



Suite au passage des grecs et romains, les îles Stoéchades (du grec : îles alignées) ont, dès le V ème siècle, attiré les anachorètes et les cénobites qui y construisirent des prieurés.
Aux siècles qui suivent, sarrasins et barbaresques s'en servent comme base arrière pour leurs incursions et pillages de la côte méditerranéenne, ce qui n'empêche nullement les combats cruels et sanglants des Maures face à la flotte de Charles Quint.
En 1531, François 1er érige les îles du Levant, Port-Cros et Bagaud en Marquisat des " Iles d'Or ". On admet que l'éclat brillant des micaschistes au soleil, pourrait être à l'origine de cette appellation.
Louis de Covet sera le dernier marquis des îles d'Or, en 1783 il vend les îles du Levant, Port-Cros et Bagaud à Simon de Savornin. La révolution de 1789 divise les provençaux, les royalistes toulonnais ayant fait appel aux Anglais.
En 1794, le général Bonaparte se rend compte de l'importance des îles pour la défense de Toulon et la région, et projette l'installation de batteries. Le fort Napoléon qui domine l'actuelle Héliopolis est construit vers 1812. En 1838 les îles du Levant et Port-Cros appartiennent à un seul propriétaire, le comte de Retz. Le phare du Titan est mis en service en 1841.




En 1858 le comte de Portalès est propriétaire de l'île du Levant, et obtient l'autorisation d'y fonder une colonie agricole et pénitentiaire de triste mémoire, la révolte des enfants en 1866 fut durement réprimée. Suite à la gestion lamentable de ce pénitencier, l'état le ferme définitivement en 1878.
C'est en 1881 que Monsieur Edouard Otlet sous la direction de son beau père, le célèbre horticulteur-botaniste J.Linden acclimate de nombreuses plantes exotiques ramenées de ses voyages, et c'est ainsi que : pittosporums, calistémons, acacias, palmiers, et eucalyptus se retrouvèrent dans des jardins d'Héliopolis. En 1892 l'état français se rend acquéreur des 930 ha de Monsieur Otlet lui laissant 65 ha que les héritiers vendent en 1928 à la société immobilière des îles d'Or qui les négocie en 1931 aux docteurs André et Gaston Durville. Le docteur André Durville sera le premier syndic d'administration d'Héliopolis et déposera les statuts en 1934.

A cette même époque Monsieur J. Jacquier ayant travaillé pour les docteurs Durville fut indemnisé par ses employeurs et acquit de cette façon une parcelle de terrain de 5430 m2 sur laquelle il construisit une maison d'habitation, plus une vingtaine de studios.
Ainsi est né L'EDEN.